Le cabinet de données sur les assurances de catastrophes PERILS étend sa couverture à la Nouvelle-Zélande

Le cabinet de données sur les assurances de catastrophes PERILS étend sa couverture à la Nouvelle-Zélande

Je désire une offre d'assurance maladie collective sans engagement de ma part

  • Format de date :JJ . MM . AAAA
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

PERILS, la société zurichoise indépendante qui fournit des données sur l’assurance contre les catastrophes à l’échelle du secteur, a annoncé l’extension de sa couverture de marché à la Nouvelle-Zélande.

PERILS met désormais à disposition, via sa base de données, des sommes assurées sur l’ensemble du marché, exposées aux risques de séismes, d’inondations et de cyclones extratropicaux en Nouvelle-Zélande. En outre, PERILS fournira des données sur les pertes d’événements pour tous les événements dépassant une perte de marché de 300 millions de dollars néo-zélandais (192,5 millions de dollars) causée par ces risques respectifs.

L’ajout de la Nouvelle-Zélande porte à 17 le nombre de territoires actuellement couverts par PERILS, qui comprend également: Australie, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège et Suède. , La Suisse, la Turquie et le Royaume-Uni.

PERILS recueille auprès des principaux assureurs néo-zélandais les sommes assurées et les données sur les sinistres liés aux événements par code postal (zones CRESTA haute résolution) et par secteur d’activité. Sur la base des données collectées, PERILS produit un ensemble de données indépendantes et objectives sur les expositions de marché (montants totaux assurés) et les pertes liées aux événements de marché. Ces informations peuvent être utilisées pour diverses applications, notamment pour les produits de transfert de risques basés sur les pertes du secteur, tels que les garanties de pertes et les titres liés à l’assurance, ainsi que pour la validation du modèle de risque de catastrophe.

« L’inclusion de la Nouvelle-Zélande est la prochaine étape dans l’évolution de PERILS, car c’est le deuxième pays que nous avons ajouté à notre base de données dans la région Asie-Pacifique », a déclaré Luzi Hitz, PDG de PERILS.

«Nous sommes particulièrement reconnaissants du soutien que nous avons reçu du secteur de l’assurance primaire en Nouvelle-Zélande», a déclaré Hitz. «Sans ce soutien, nous ne pourrions pas remplir notre mission d’accroître la disponibilité des données et la transparence dans le domaine de l’assurance catastrophes naturelles et ainsi faciliter la gestion rationnelle du risque de catastrophe naturelle. À l’avenir, notre objectif est de continuer à ajouter de nouveaux territoires dans la région Asie-Pacifique.  »

Darryl Pidcock, directeur de PERILS Asie-Pacifique, a commenté: «Nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée que PERILS puisse désormais fournir des données sur les pertes et l’exposition du secteur à la Nouvelle-Zélande. Il s’agit d’un marché important pour les chats du point de vue des capitaux internationaux, et nous avons été témoins de l’appui positif du secteur pour le travail que nous effectuons. »